Bienvenue sur Webemyos

Le blog

Front End ou Back End : Quel développeur es tu ?

 

 

Peut-être as-tu vu ces termes sur les sites qui parlent de développement ou dans les offres d’emploi ? Personnellement, je sais ce qu’est le back et le front d’un site mais pourquoi faire une telle différence ? Je ne le savais pas jusqu’à ce que je découvre Angular.

Hé le beauf ! Il ne connait pas la différence ! T’es développeur et tu ne fais pas la différence entre front et back, non mais allo quoi !

Les jeunes qui sortent de l’école riront en lisant cet article. Mais pour ceux qui travaillent dans le développement depuis un petit moment la différence est moins évidente. 

Petit retour en arrière, j’ai commencé ma carrière de développeur en 2007. Pour mon premier job j’ai fait tout ce qu’il ne fallait pas faire dans le développement. Pourtant la mission était bien : la refonte d’un site complet.

À ce moment-là les frameworks PHP étaient moins populaires et on codait « from scratch », mais vraiment « from scratch ». Aucune librairie, pas de bout de code à inclure. On commençait le projet sur un page blanche.

Heureusement on avait le meilleur IDE de tous les temps : Notepad . Il y avait le graphiste qui faisait les pages avec Dreamweaver. Dreamweaver est aussi l’outil idéal pour faire des sites internet car il fait un script PHP par page : accueil.phpcontact.php. Pas d’include ou de code factorisable. Non on duplique tout, c’est plus optimisé. Pour changer un libellé d’un menu il faut repasser sur toutes les pages !

Il n’y a vraiment rien de mieux pour commencer sa vie de développeur et découvrir les bonnes pratiques.

Et Angular dans tout ça ? Attend j’y arrive.

Après les choses se sont améliorées. On avait compris qu’il fallait mutualiser le code. Le menu et le footer étaient dans des scripts séparés que l’on incluait dans toutes les pages. Les frameworks comme Symfony, Cake ou Zend framework commençaient à pointer leur nez. Et là REVOLUTION, une nouvelle notion importante à intégrer : le MVC, le système Model View Controller.

Quel changement, quelle révolution, quelle révolte.

On est passé de l’âge de pierre à l’âge de Kevin. De la charrette à la Google Car. Du pigeon voyageur à la montre connecté. À ce moment j’ai compris toutes les erreurs commises lors de ma première mission. Quelle superbe idée de séparer le rendu du code métier !

Je continuais donc ma carrière sur ces acquis, puis un jour on m’a posé LA question : « T’est plutôt développeur Front ou Back ? » « Excuse moi. Je n’ai pas totalement saisie la subtilité de ta question ? »

Est-ce que j’ai loupé quelque chose ? Suis-je encore dépassé par les événements ? Suis-je obsolète ?

C’est comme si on me demandait : Préfères-tu le chocolat avec des carreaux de 2,5 cm ou 3,7 cm ? Est-ce que tu pédales plus avec le pied droit ou le pied gauche ?

Pour moi qui suis habitué à faire des sites et applications en PHP il n’y a pas de différence entre développeur front et back. On développe le site en entier : on est des développeurs full-stack.

Bref j’ai laissé cette question de côté jusqu’à ce que je découvre Angular. Là aussi quelle REVOLUTION. Je vivais la première avec le passage au MVC et là encore une autre avec Angular.

Angular est centré sur l’interface utilisateur.

Sur le client c’est du JavaScript donc tout le code s’exécute dans le navigateur. On peut alors faire des superbes dashboards et applications interactifs, réactifs et fonctionnels sans aucun appel serveur.

Et le back dans tout ça ? On y arrive. Je continuais les développements avec Angular et Node.JS puis je me suis demandé à quel moment et comment je branchais un serveur derrière pour récupérer des données ou envoyer des emails par exemple. Je cherchais dans les tuto, les forums mais rien de clair.

Je commence douter. Je suis trop vieux pour ces conneries. La vérité serait-elle ailleurs ?

Je reste déterminé et me décide à suivre le tuto d’Angular 2.

Je développe, Tac Tac Tac, npm start, mon site se lance et, chose intéressante, dès que je change mon code, le navigateur se met à jour automatiquement.

Puis enfin à ce moment, j’ai compris la différence entre un développeur front-end et back-end.

Le développeur front-end se concentre et développe l’interface et les interactions utilisateur, bref toute la partie qui tourne dans le navigateur.

Pour la récupération des données, les envois d’email, les écritures fichiers, etc, ça c’est le rôle du développeur back-end. C’est donc à lui de s’occuper de l’envers du décor. De gérer l’authentification, les connexions et interactions avec les bases de données..

Si on faisait une comparaison avec la construction d’une maison :

  • Le designer dessine les maquettes de la maison.
  • Le back-end coulera les fondations, montera les murs, s’occupera du toit.
  • Le front s’occupera de l’électricité, de poser les fenêtres, ou encore de l’escalier
  • L’intégrateur web de peindre les murs, vernir l’escalier

Avec l’arrivée des framework JS (Angular, React..), la différence entre les métiers du web devient de plus en plus importante. Et le développeur « full stack » est devenu, en 2017, un terme obsolète.

Alors dans quelle catégorie es-tu ?

Commentaire

Votre nom Votre email Votre message

Commentaires

pierre

Bonjour, très sympas l'article. Je suis moi même développeur et je me retrouve entièrement dans celui-ci . C'est vrai que maintenant c'est deux métiers distincts.

Articles que vous pourrez aimer

Pourquoi développer un poc : proof of concept

Le terme proof of concept reviens assez souvent dans l'industrie logiciel. Lorsque l’on veut s'assurer de la faisabilité du projet, de l’architecture technique on développe l'application minimal qui va tester les fonctionnalités clé. Dans le ...

Le blog

Webemyos C'est le blog spécialisé sur les MVP, les prototypes, le Lean startup. Toutes les recettes et astuces pour concevoir, construire et lancer un MVP.

Categories

Derniers articles